09 – Le plan de traitement parodontale

Les bactéries responsables de la maladie parodontale se développent dans la plaque dentaire qui s’accumule sur vos dents et le long des racines sous la gencive. Le détartrage traditionnel n’est plus suffisant. Le détartrage en profondeur et le polissage des racines sont nécessaires.

1ère étape : Des soins en cabinet dentaire

  •    La plaque dentaire est molle lorsqu’elle est récente.

Lorsqu’elle n’est pas éliminée elle durcit et donne du tartre que l’on ne peut pas supprimer au brossage.

•    Pour la maladie parodontale, le détartrage traditionnel est nécessaire mais pas suffisant car le problème se situe sous la gencive. Il doit être suivi d’un traitement adéquat : le détartrage en profondeur et le polissage des racines, qui ont pour but d’enlever le tartre sous la gencive. Il sera réalisé, soit avec des ultrasons doux, soit avec des instruments soniques ou manuels, suivi d’un passage soigneux à la pâte à polir. 

2ème étape : Le traitement chirurgical complémentaire
Dans certains cas il est nécessaire d’intervenir :

–    soit l’infection est trop profonde pour que les traitements locaux soient efficaces – et il s’agit d’atteindre la totalité de l’infection ;

–    soit la maladie a perturbé les tissus qui soutiennent les dents d’une telle façon que, malgré l’arrêt de l’infection, ils ne soient plus compatibles avec la santé. Il s’agit alors, soit par apport, soit par élimination, soit par déplacement, de corriger ces tissus. 
 • Durée de traitement

Il faut plusieurs mois de traitement, avec des rendez-vous réguliers dont la fréquence est souvent mensuelle. La maintenance des résultats obtenus repose sur vos consultations régulières et votre efficacité à maintenir un contrôle de la plaque dentaire. Il n’existe aucun autre moyen de guérir la maladie parodontale dont on dit à tort qu’elle est naturelle. Il n’est pas inéluctable de perdre ses dents, il est même possible de les conserver toute sa vie !
 • Est-ce que cela fait mal ?

Il est certain que plus la parodontite est avancée, plus le risque de douleur existe. Mais si vous avez auparavant suivi un traitement contre l’infection parodontale, l’intervention ne sera pas douloureuse. Si non, ce traitement peut se réaliser sous anesthésie locale prodiguant un réel confort. Aucun instrument tranchant n’étant utilisé, le chirurgien-dentiste ne peut pas vous blesser la gencive. Mais l’intervention se fait sur une gencive inflammée que, souvent, un simple brossage fait saigner…

Le traitement parodontal est un travail long et minutieux, réalisé le plus souvent en plusieurs séances.


Non traitée, une parodontite va engendrer une mauvaise haleine, des douleurs à la mastication, des sensibilités, des abcès aux racines, et la perte des dents.