02 – L’inlay-onlay – La couronne sur dent vivante

L’inlay (à l’intérieur de la dent) et l’onlay (englobant aussi les parois) consistent à combler le trou laissé par la carie par un bloc de matériau correspondant au volume manquant de la dent.

Une carieSuppression de la partie carieuseDent préparée à recevoir un inlay

Le praticien préservera ainsi plus de matière vivante en respectant la partie indemne de carie de la dent. Contrairement aux obturations classiques, les inlays-onlays n’exercent pas de pression sur les parois restantes (au risque de les fracturer), mais les consolident et sont beaucoup plus durables dans le temps.

L’inlay-onlay peut être réalisé dans différents matériaux selon l’état de votre dent. Il en existe quatre : le composite, la céramique, l’or ou le métal.

Composite ou céramiqueOr ou métal
Ces matériaux présentent des indications différentes que seul votre praticien saura déterminer selon votre cas clinique et vos exigences esthétiques. Il est parfois nécessaire de faire des inlays-onlays sans attendre que la dent ne soit atteinte à nouveau par une carie, lorsque votre reconstitution est délabrée ou ancienne.

LA COURONNE SUR DENT VIVANTE

Dans le cas de carie avancée, il n’est pas possible de reconstruire la dent avec des matériaux de comblement classiques (plombages ou composites) car cela nécessite une préparation qui peut endommager la pulpe, et donc obliger à dévitaliser.


La solution recommandée est de recouvrir la dent par une couronne assurant toute l’étanchéité voulue, protégeant des atteintes thermiques et autres agressions. Il est alors possible de répondre aux impératifs fonctionnels en rétablissant l’engrenage parfait avec les autres dents (esthétique, mastication, solidité…).

Il était d’usage de dévitaliser (enlever le nerf) la dent atteinte et de la protéger par une couronne. Mais il est aujourd’hui possible de réaliser cette couronne sur une dent vivante afin qu’elle continue à être alimentée par les vaisseaux sanguins.